L'Archiduché d'Anjou


 
PortailAccueilArméeCFAcommerceConseild'AnjouDiplomatieJusticeUniversitéConnexionS'enregistrerFAQRechercher
Ce forum n'abrite plus que les conseils municipaux de Saumur, et de La Flèche, le reste est désormais sur le forum officiel des RR !

Partagez | 
 

 Allégeances à la Duchesse Jeoffrey

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Joffrey
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 4259
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   08/06/09, 11:05 pm

Jo remercia Alatariel du regard.. répondit à Gerfried puis attendit que Cheeky finisse pour dire.

Et bien, Seigneur de Saint Poix , je ne vous demanderai point de dépecer ou couper ou trancher qui que ce soit ..

Par contre ,un verre de vin du coteau de layon, je ne dirai point non .


Jo se doutait que sa demande atteindrait certainement droit au coeur Messire Cheeky et elle en sourit.

Ne lui laissant pas le temps de répondre , elle continua :

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Elle lui fit l'accolade vassalique et reprit sa place.





L'amour de la liberté est inné en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Tiss
Duc(hesse),régnant(e)
Duc(hesse),régnant(e)


Féminin Nombre de messages : 5364
Localisation : Toujours là oui il ne faut pas !
Fonction : Râleuse pro
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   08/06/09, 11:14 pm

Otissette s'était frayée un passage entre les ragondins afin de prêter à son tour allégeance à la Duchesse, ne loupant pas une miette de celle de Cheeky qui ne manqua pas de la faire sourire.

Elle s'avança vers la Duchesse et mit genou à terre.

Moi, Otissette de Reikrigen Kervanech, Vicomtesse d’Andigné, Baronne de Coron, Dame de Louvaines et de Boumois jure fidélité à l’Anjou. Je te promet aide conseils et soutien et met mon épée au service du Duché si besoin s’en faisait ressentir.

Elle adressa un sourire à sa Suzeraine et attendit sa réponse avant de se relever.


Revenir en haut Aller en bas
jchris
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3356
Age : 106
Localisation : Craon
Fonction : Un seul être me manque
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   09/06/09, 10:19 am

Dans cette foule très dense,Jchris éprouvait le plus grand mal à se retrouver. Il avait donc pris le parti de rester de côté en attendant que la cohue se structure un petit peu.

Même s'il était discret, il était présent et attendait de trouver une place auprès de quelqu'un, sans déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   09/06/09, 12:51 pm

Depuis la remémoration de l'entrecôte de Sarmite grillé, elle avait comme un petite quelques chose au niveau de l'estomac qui avait du mal à passer. Elle s'était levé, voyant les gens en rang d'oignon pour s'alléger, elle dut partir dans l'autre direction afin de s'alléger autrement. Une fois proche de son bureau elle s'affala à son siège, et préféra écrire une petite bafouille pour Jo qu'elle aimait et respecter.

Citation :
A toi Joffrey, Duchesse D'Anjou, amie sincère et femme merveilleuse.
Je n'ai pu rester dans cette salle surpeuplé, j'espère que tu n'en prendras pas ombrage. Tu connais mon amitié pour toi et mon amour pour mon duché. Le signe du respect face à ton poste ne se verra pas dans cette missive mais le cœur y est et c'est un genou au sol face à toi, en pensée tout du moins, que je te présente mon allégeance.
Moi, Kilia Chandos de Penthièvre, Duchesse de Chasteau-en-Anjou, te prête allégeance pour la durée de ton règne à la plus haute marche de l'Anjou. Je te promets aide et conseil, bras armée, et amitié durant cette période. Tu le sais un mot de toi, et je suis à tes côtés.

Je te souhaite courage dans ta tâche, bien qu'on ait vu que tu n'en manquais point.

Qu'Aristote de protège que l'Anjou te garde.

Fait à Angers le 21 du mois de Mai

Kilia Chandos de Penthièvre






Elle souffle sur la cire chaude et le donne à Passe-partout qui arrivera facilement à arriver jusqu'à la duchesse pour lui remettre le plis en mains propre (propre c'est quand même vite dit, on ne sait pas trop où il traine cet animal)
Revenir en haut Aller en bas
nebisa

avatar

Féminin Nombre de messages : 486
Localisation : Limoges
Fonction : Maréchal d'Armes de France ~ Chieuse
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   10/06/09, 06:36 pm

Aprés avoir apprécié l'allégeance de Cheeky-boy, la Malemort dépose une épistoliére reçue auparavant voilà peu, un tantinet avant quoi.



Citation :

A l'intention de la Duchesse Jo .

Bonjour chère Duchesse,
bien que loin de l'Anjou, je ne manque aucune des choses qui se disent.
Avec consternation, ou avec sourire, je suis de loin les pérégrinations des conseillers.
Ainsi, je viens déposer à tes pieds cette allégeance.
Sache que, bien qu'éloigné pour le moment, comme d'ailleurs tu le fus pendant une période , je fournirai toute aide , conseil, ou autre qu'on voudrait bien me demander dans la mesure de mes moyens .

GdR
Seigneur de Crosmières.
Revenir en haut Aller en bas
lambertine
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Masculin Nombre de messages : 3242
Age : 105
Localisation : Anjou!
Fonction : Baron de Mortiercrolles
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   10/06/09, 09:09 pm

Lambertine entra dans la salle du trône, tout de noir vêtu. Il s'approcha à grand pas de Joffrey, posa un genou à terre. Puis, il déclara.


Ma chère duchesse, tu peux noter que je prête allégeance à l'Anjou en ce jour. Comme depuis toujours, je jure de donner ma vie pour ce duché qui m'a vu m'élever, et qu'aujourd'hui je vois chuter.

Tu m'excuseras de ma tenue vestimentaire, mais je porte actuellement le deuil. Le deuil de l'Anjou que je connaissais, que toi et ta clique, comme d'autres avant, avez assassiné. Le deuil de sa noblesse, abandonnée par sa Duchesse. Le deuil de sa noblesse, salie par les propos du duc consort que je ne nomerais pas, des propos insultants envers des personnes d'un rang plus élevé que le sien, et non celui de son mariage, auquel il devrait témoigner du respect. Le deuil de son université, que toi et ta clique avez démolie pierre par pierre pour la rendre pire. Le deuil de la morale actuelle de nos dirigeants, dont le but est de faire du changement pour faire du changement, sans se soucier des conséquences. Le deuil de cette cousine que je ne reconnais plus.

Voilà pourquoi je ne prêterai jamais allégeance à ta personne, ouvrière de la destruction de l'Anjou, mais à l'Anjou directement.



Lambertine lança un regard méprisant à sa Duchesse, puis, se leva sans attendre de réponse, tourna les talons, sourit et salua des connaissances de longue date, puis quitta la salle du trône.


[Edit pour orthographe.]


Lambertine Verne, Baron de Mortiercrolles.


Dernière édition par lambertine le 13/06/09, 02:08 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joffrey
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 4259
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   10/06/09, 09:39 pm

Alors que Jo allait répondre à son amie Otissette , elle aperçut Dame Nébisa poser du courrier. Jo pensa qu’elle en prendrait connaissance dès que faire se peut.

Elle reprit donc le cours de la cérémonie.

Regardant son amie Tiss , elle commença.

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, ……

Elle ne put aller plus loin..

Messire Lambertine entra et sans noblesse aucune se permit de l’apostropher.

Jo resta droite , sans émotion aucune . Ni courroux, ni peine….

A peine eut il fini que le Baron de Montiercrolles.tourna les talons et s’en fut .

Jo se tourna vers la maréchale d’Armes et la prit à témoin.

Je ne peux accepter cette allégeance.. Voyez Messire Lambertine a déjà quitter la salle du trône.

Il est vrai que la construction de son hôtel.. Avoir le premier hotel particulier d’Anjou. n’attends pas .. La renommée personnelle.. vaut bien un accroc au protocole.


Jo ne regarda pas vers les portes et sans s’attarder plus, reprit vis-à-vis de son amie Tiss toujours agenouiller.

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Et elle lui fit l’accolade vassalique.





L'amour de la liberté est inné en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   11/06/09, 09:27 pm

Gigfy était un chacal quand il le voulait, et un des meilleurs pique-assiettes de son duché.
Il était aussi et à ce titre d'un naturel extrêmement curieux, du genre à trainer pile à l'endroit où il ne faut pas.
Enfin et de manière beaucoup plus accessoire, il était vice-chambellan de l'Alençon et ambassadeur de ce duché en Anjou.

C'est donc pour ces trois raisons qu'il s'était auto invité à la cérémonie d'allégeances à la nouvelle duchesse qu'il se flattait par ailleurs de connaitre personnellement (bon d'accord... rencontrée une seule fois au milieu d'autres gens... mais les autres gens c'était quand même Fifounijoli et Otissette, hein...).
Les gardes étant apparemment à peu près aussi nuls en Anjou qu'à Alençon, c'est sans encombre aucune que le barbu roux (ou le roux barbu, comme vous préférez), roture jusqu’à la truffe, pénétra dans l'imposante salle du trône qu'il avait déjà visité en touriste consciencieux peu après son arrivée à Angers, il y a déjà quelques mois de cela. Bien entendu, l'incruste ayant ses limites, il se gardait bien de participer à quoique ce soit, se contentant du rôle d'observateur.
De toute manière, s'il est inhabituel de voir des roux barbus (ou des barbus ro... ah c'est bon vous avez compris? bon, ce sera sous entendu les prochaines fois alors...) dans ces contrées qui pourtant l'avaient vu grandir, car il avait passé sept ans de sa vie en Anjou (il faut dire qu'à l'époque étant encore enfant il n'avait point de barbe. Soyons logiques.), le spectacle était toutefois bien ailleurs :

En effet, Gigfy s'était positivement régalé entre deux pâtés aux prunes et un verre d'Aubance des drames, scandales et autres intermèdes ragondesques qui avaient émaillés cette chaotique cérémonie, plongeant la main dans le plat de pâtisseries devant la (ou plutôt les ) scènes comme d'aucuns de ses lointains descendants le feront avec un seau de pop corn devant un film
[oups, dérive hrp, de quoi-qui cause, là?]

Gigfy avait assisté tout d’abord à l’hommage incongru d’un sympathique bourreau. Celui-ci plut tout de suite à Gigfy, non par sa gentillesse et son respect envers la duchesse, mais plutôt par la même propension qu’il avait de se bâfrer au buffet à l’œil. Vers la fin de la cérémonie il s’était donc approché de lui pour entamer la conversation avec un plat de succulents pâtés pour appâter l’épatant écarteleur :

Bien le bonjour messire. Nous envisageons de créer un poste de bourreau à Alençon et vous semblez maître dans cet art. Pourriez vous je vous prie m’indiquer quelles sont les principales qualités d’un tel officiant ?

Mais avant cela il avait pu assister les larmes aux yeux au mérite récompensé, à l’amour scandaleux, à la trahison de la lignée, aux éclats de la fureur tonnante de la vieille noblesse angevine et à la provocation acerbe des jeunes loups poitevins, avec en apothéose l’éclair de foudre lancé par la Malemort du haut de son Olympe héraldique. D’ailleurs en pensant à Malemort, il se demanda ce que pouvait bien devenir Barahir depuis sa démission au poste de duc d’Alençon…

Mais voilà que le spectacle n’était pas terminé. Il vit avec plaisir débarquer sa valise diplomatique penthièvrique : Vadikura en personne. A voir comme il entrait, il s’étonna qu’il eût pu traverser le Maine sans que le conseil ducal mainois ne présente un devis de réparation des dégâts causés… néanmoins celui-ci se tint plutôt sagement puisque la suite de l’action fut accaparée par un plaisant ragondophile qui ferraillait ferme dans une joute orale fort distrayante contre le jeune premier poitevin (« N’empêche que c’est un bellâtre… -Obélix, tu es jaloux ») vu dans le second acte. Gigfy posté près de la sortie n’en perdit pas une miette. Il soupira d’aise en enfournant une cuisse de poulet tout en pensant :


On a beau dire, le niveau culturel des querelles oiseuses s’élève quand même à vitesse vertigineuse dès que le nombre de noble au mètre carré dépasse un seuil critique…

Après une petite touche tragique rafraîchissante après tant de comédie dispensée par un certain Seigneur Lambertine comme le lui appris aimablement un page, Gigfy admira le calme et la maîtrise de la nouvelle duchesse qui semblait supporter sans trop de peine une telle cérémonie. Il se résolut donc à lui porter dès la fin de la cérémonie par sa voix les vœux de l’Alençon pour un mandat actif, stable et prospère. Stable, au vu de la cérémonie, ça risquait d’être coton, mais au moins ça attirait les touristes : venus du Maine, du Poitou, d’Armagnac et de Comminges, tous étaient venus assister à ce grand spectacle. Il étudia tout en attendant la suite et en subtilisant un verre de Coteaux du Layon au nez (pas à la barbe, puisque la barbe c'est lui qui l'a : suivez!) d’une digne et noble dame, les possibilités d’adaptation en Alençon de telles cérémonies :

Il nous faudrait plus de méchants pour mettre le bazar… on a pas assez d’ennemis en fait, c’est ça le problème…

Et il observa avec un œil qui commençait à devenir vitreux la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Fitzounette
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2749
Localisation : Il est fou afflelou !
Fonction : Héritière et chieuse à plein temps
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   12/06/09, 12:51 am

Elle venait de rater l'allégeance du siècle. Enfin, c'est ce qu'il paraissait si on en croyait le téléphone Angevin. Il y avait cependant de grandes chances que la rumeur ait été éhontément amplifiée, l'Angevin se prenant parfois pour un Marseillais.
Des poitevins, qu'ils disaient. C'est l'bon Meroot, son géniteur, qui devait se retourner dans sa tombe (exempte de tout compissage, précisons le).
Ca l'aurait bien fait marrer, la môme, de ramener sa petite gueule d'ange enfarinée dans cette salle pleine de gens pestilants des marais.
Depuis qu'elle avait été relaxée, depuis que Smartfluid avait abandonné le procès en cours d'appel, et était partie s'enterrer dans la fange et son statut de roture récemment retrouvé... Depuis que la petite D'Elric était passée pour une dangereuse obsédée, une fan hystérique la poursuivant assiduement dans chacun de ses procès...
Depuis que la bêtise Poitevine était enfin démontrée, pour faire court, elle jubilait.
M'enfin, elle avait bien d'autres chats à fouetter, et si certains Poitevins passaient leur temps en Anjou, faute d'objectif concret, et se passionnaient pour la douceur des bords de Maine, elle, échappait à une tentative d'assassinat en Bourgogne, se faisait enlever par des mercenaires un peu déjantés, pour retourner sur ses pas, assister au duel de son Pair Vert avec le poussin canonique, tout ça en se payant le luxe de se faire convoquer par le tribunal Berrichon pour une énième violation de frontière...
Sans compter son mariage prochain et l'inquisition qui faisait une piqure de rappel...
On avait beau tenir une forme Olympique, et n'être âgée de pas plus de seize printemps, y a des matins, on avait fanchement la gueule dans le pâté.
Ne se sentant pas la force de faire un aller-retour, elle fit parvenir une missive à sa Suzeraine et à la Big Chieuse (enfin Big, surtout au niveau de la ceinture).


Citation :
Par la grâce d'Aristote,
nous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, humble Duchesse de Chateau-Gontier en Anjou,

à vous, Joffrey, Duchesse d'Anjou par la grâce des urnes et du Très-Haut,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzeraine vous, Joffrey, Duchesse d'Anjou.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, Joffrey, Duchesse d'Anjou, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, humble Duchesse de Chateau-Gontier en Anjou, avons écrit et ratifié,

Faict Saint Aignan, le 12 Juin de l'an de grâce 1457

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   13/06/09, 02:04 am

Armor se présenta rapidement en salle du trône. Il s'avança parmi la noblesse et le gratin angevin et s'agenouilla devant la duchesse.

Joffrey, Duchesse d'Anjou, je te salut

En ce jour, moi Armor de Kervanech, Vicomte d'Andigné, Baron de Coron et Seigneur de Boumois et de Louvaines, je viens prêter serment d'allégeance et je te promet obsequium, auxilium et consilium, toi qui jadis m'avais offert mes premières lettres de noblesse. Saches que toujours je t'aiderai si tu en as le besoin, et que à jamais je servirai l'Anjou. J'ai foi en toi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   15/06/09, 04:06 pm

Un cavalier sans étiquette, vêtu d'une bure sombre et crasseuse surmontée d'un chaperon du même sur lesquels ne figuraient aucune armoiries, pénétra en la capitale par la porte Ouest, montant un palefroi harassé de fatigue, écumant et suant comme un gros évêque un jour de canicule.
Sans tarder, sans trainer dans les rues de la joyeuse capitale et sans même prendre la peine d'aller abreuver sa monture au comptoir d'une auberge, le consciencieux messager se rendit au Castel Ducal.
Là, se justifiant auprès des gardes de faction qui le toisaient soupçonneusement en raison de l'état de son vêtement et de l'absence d'écussons aux armes de la maison à laquelle il disait appartenir, il dut se départir de la missive dont il était porteur, malgré ses formelles instructions, et la remettre à un valet du château chargé de la donner en main propre à la ci-devant Duchesse d'Anjou qui recevait à l'instant les allégeances de ses vassaux.
La tâche accomplie, sans qu'on lui laissât pénétrer en la Cour d'Enceinte du grand Castel pour désaltérer son canasson et se délasser un peu -il régnait un climat de tension depuis la présence de la délégation poitevin, que la Duchesse tenait à préserver à tous prix de la vindicte populaire ou d'un attentat de plus grande envergure-, le cavalier s'en retourna et quitta la ville, sans même s'arroger un peu de repos, bien qu'il ait parcouru la distance séparant Nantes d'Angers à bride abattue. La route pour Brissac était encore longue...


Citation :

Au nom de Saint-Karel,
de moi, Tithieu, Vicomte de Brissac et Seigneur de Couesmes;
à toi, Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, salut.



Duchesse,
Peu enclin par ces jours funestes pour ma belle Anjou à me masser parmi les obséquieux et les opportunistes qui se seront pressés en le Castel des Ducs d'Anjou pour te livrer leur hypocrite allégeance et te rendre un hommage de circonstance, c'est par la voie épistolaire que j'ai décidé de prester ce qui est mon devoir de vassal, moi qui suis fort attaché aux us et coutumes féodaux, et donc à mes obligations envers mon Suzerain, fut-il une fantaisiste vendue à la cause bretonne et dont nos voisins Poitevins se sont alloués les services, par le biais bienveillant de la catin McKagan.
Adoncques, même si mauvais sont mes sentiments envers toi et ton entourage de dégénérés suppôts de Rennes et de Poitiers, transfuges et retransfuges passés maîtres dans l'art de changer de cause et d'idéologie sur commande, ou plutôt sur nécessité, sans jamais se dépareiller de leur toge de moralisateurs drapés dans une dignité qu'ils n'ont guère -pas plus qu'ils n'auront jamais d'honneur- je reste attaché aux valeurs ancestrales, aux traditions qui sont les fondements de notre société, et qui sont le dernier rempart de l'Anjou contre les politiciens de ton espèce, les démagogues de tous bords, les prédicateurs qui manipulent l'Anjou pour la revendre parcelle par parcelle aux envahisseurs de tous les pays voisins.
Ce dernier rempart, la loyauté, vertu chevaleresque que ni toi ni aucun de ceux de ta clique ne puis posséder, lorsque l'on sait que ton époux est le plus sournois des marchands et des tricheurs, permettra j'espère un jour à l'Anjou de se relever, de se reconstruire, au-delà des hommes, au-delà des ans, puisque ses nobles que tu décries, auxquels tu préfères les intérêts étrangers qui te permettent de te donner une importance que tu n'auras jamais, lui resteront à jamais fidèle, prêts à la défendre contre ses ennemis extérieurs comme intérieurs, prêts à la rebâtir après le passage des faux et des calculateurs tels que toi, et qui finiront tous, un jour, par aller chercher leur gloire de pacotille ailleurs.

C'est parce que je crois en l'Anjou telle que je la conçois, en sa noblesse, en ses fondements inébranlables hérités de laborieuses années de lutte et de sacrifices concédés par tous, de manière particulière, que je te prêterais allégeance, à toi qui arbore si fièrement un titre qui n'aurait même pas dû te revenir.
C'est parce que je sais que tu t'en finiras par te lasser et par déserter l'Anjou, comme tu l'as fait auparavant, que je te prêterais allégeance, à toi qui ne vaut pourtant guère mieux qu'un Bazin ou qu'un Mazarin.
C'est parce que j'aime l'Anjou, ma terre, mon pays, ma patrie, malgré ceux qui la dirigent, malgré ceux qui la manipulent et tentent d'en faire un Duché sans âme, sans envergure et sans intérêt, que je lui renouvellerais ma promesse d'indéfectible fidélité, comme je l'ai fait sous tous les autres régimes qui ont précédé le tien.
Je sais que tant que j'agirais ainsi, que je ne renoncerais point à mon Anjou pour laisser place à la tienne, elle ne sera jamais une annexe de la Bretagne ou du Poitou. Je le fais pour l'Anjou, en dépit du mépris que j'éprouve pour ton exécrable personne.

Duchesse Joffrey, je, Tithieu Chandos de Penthièvre, Vicomte de Brissac, jure par la présente missive Foi et allégeance à l'Anjou et hommage à ta personne.
Je promets de vous apporter aide, conseil et respect aussi bien que Dieu me le permettra, et de défendre l'Anjou tant qu'Il me prêtera vie.

Parce que l'Anjou doit vivre malgré tout, et parce que tu ne seras pas éternelle. Mais prends garde à toi, car qui cause du tort à l'Anjou finit toujours par en payer le prix, de par le Peuple et de par la Noblesse attentive. Dieu m'en est témoin, et l'histoire glorieuse de notre Duché en atteste.


Que vive l'Anjou,

Tithieu Chandos de Penthièvre
Vicomte de Brissac
Seigneur de Couesmes
Qui fut XVème Duc d'Anjou


Revenir en haut Aller en bas
Joffrey
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 4259
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   15/06/09, 04:34 pm

Alors que les missives arrivaient une à une , Jo sourit à Armor..

Elle prit le temps d'attraper la missive cacheté du Vicomte de Brissac, et sautant sa prose habituelle , elle lut simplement le passage protocolaire qui devait y figurer, puis elle tendit le parchemin à Dame Nébisa.

Elle répondrait aux missives juste avant la fin de cérémonie.

reportant son attention sur le Vicomte Armor de Kervanech,
elle lui répondit:


Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Elle lui fit l'accolade protocolaire , avant de reprendre place.





L'amour de la liberté est inné en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Marquise
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2183
Localisation : La Flêche
Fonction : inutile pour le moment
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   16/06/09, 07:12 am

Marquise avait regardé la cérémonie, cachée dans un coin de la salle. Cela avait été... spécial. Elle avait patiemment attendu que les choses se calment et cette fois, ce devait être le moment. Elle s'approcha discrètement de la Duchesse, et c'est en toute simplicité qu'elle prononça les fameuses phrases :

Joffrey, il est venu mon tour de prêter allégeance. Je te promets de t'aider chaque jour de mon mieux dans ta tâche, que ce soit par mes conseils ou mon épée. Je resterai à jamais fidèle à l'Anjou et donc à toi qui représente notre Duché ces deux prochains mois.


Marquise, Baronne de Durtal
Revenir en haut Aller en bas
Shallimar
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1417
Localisation : La Flêche
Fonction : CaC
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   16/06/09, 02:32 pm

Il est de coutume de dire que l'on obtient les marques de respect que l'on inspire.
Ainsi, alors qu'elle s'était présentée en personne même face à celle qui lui avait quasiment craché au visage, bien que sa suzeraine, la baronne se dit que, cette fois, pour Joffrey, elle dépêcherait Hector, le bon vieux patriarche de sa volière, quoiqu'elle croisât encore les doigts qu'il résistât au vol jusqu'à Angers.


Citation :
A la Duchesse d'Anjou,

Moi, Shallimar, Baronne de Malicorne, assure par la présente mon service indéfectible envers le Duché d'Anjou que je chéris et promets de le protéger et toute assistance que celui-ci requerra de ma part, en tout temps et en tout lieu.

Shallimar
Baronne de Malicorne
Dame de Faye d'Anjou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   17/06/09, 09:28 pm

Un valet vint porter une missive.

Citation :
Duchesse,

Du fait de l'etat de santé de mon époux, je suis en terre du Limousin et donc ne peut vous porter allégeance, cependant ma plume le fera pour moi.

Moi, Nayria Grimwald, Dame de Cévillé, dicte la Dame au Faucon, jure à l'Anjou fidelité, je jure de servir ma duchesse qui est ma souveraine tout au long de son règne, selon son souhait et selon le devoir qui m'incombe.

Longue vie à l'Anjou, longue vie à la Duchesse.


Nayria Grimwald, Dame de Cévillé, dicte la Dame au Faucon.


(en periode de décès irl je fais de mon mieux, mais j'avoue pas terrible désolée)
Revenir en haut Aller en bas
jeanpolc
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur


Masculin Nombre de messages : 2379
Localisation : Sur les routes .
Fonction : J'ai une fonction moi ?
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   19/06/09, 01:18 pm

Il est en retard une fois de plus, un long séjour chez les moines l'ayant retenu loin de la salle du trône.

Il s'avance saluant les personnes présentes puis s'approche du trône, s'agenouille et dépose son épée aux pieds de la duchesse , comme il l'a déjà fait plus d'un ans auparavant.


Nous, Jeanpolc de Kreneg-Montfort, Seigneur de Bouillé-Meinard et de Aviré, en ces paroles, tenons à vous, votre Grâce Joffrey de Beaufort- Dénéré prêter serment d'allégeance, ainsi qu'au Duché d'Anjou. Cette épée déposée une nouvelle fois à vos pieds est et sera toujours présente pour défendre l'Anjou et son peuple. Nous jurons devant le Tout-Puissant de vous apporter conseils, aide et respect.
Revenir en haut Aller en bas
maltese
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Localisation : Grimbergen
Fonction : Ambassadeur itinérant
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   21/06/09, 10:17 pm

Après avoir longuement cheminé remontant les terres d'Italie, traversé les Alpes et une bonne part du Royaume de France, Maltese de Cardona arriva enfin à Angers. Il voulait éviter les confusions qu'avaient généré son écuyé lors de la précédente allégence ducale. Mais il venait également en terre d'Anjou car il avait des nouvelles intéressantes en prvenance du sud de l'Italie où il résidait maintenant.

Les portes d'Angers franchient, il se présentat au château ducal. Les gardes lui firent place et c'est poussiéreux qu'il se présentat devant la duchesse d'Anjou.

Il mit genoux en terre et pronoçat son allégence:

Citation :
Nous, Maltese de Cardona, seigneur de Niafles, venons des terres lointaines du sud de l'Italie afin de vous présenter allégeance. Jurons fidélité à la terre d'Anjou que nous n'avons cessé d'aimer et au travers d'icelle, à sa duchesse, sa souveraine Dame Joffrey de Beaufort-Dénéré,à qui apportons nostre bras, nostre épée et conseil si icelle en avoit volonté et désir.

Ma duchesse, je suis venu en personne icelieu car Vous quémandons entrevue privée, nous avons en effet des novelles qui peuvent estre d'un certain intérest pour nostre duché en provenance de sud de l'Italie.

Maltese avait fini son allégeance. Il garda genouc en terre en attendant réponse à sa requête de la part de la duchesse Jofrey.
Revenir en haut Aller en bas
Jalee

avatar

Masculin Nombre de messages : 464
Localisation : 30 place de la Bourse, Saumur, Anjou
Fonction : Prévot d'Anjou
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   22/06/09, 08:45 am

Là où se trouvent les badauds qui ne sont pas invités.


L'"officier du protocole" et ses apprentis veillent avec efficacité que seuls les invités de la cérémonie puissent accéder à la salle du Trône. Quand aux curieux, fouineurs et autres manants, l'entrée leur est strictement interdite et l'on n'hésite pas à faire usage du baton et des ses gros bras pour maintenir éloignés les mal-venus.

Ceci concerne bien sur le sieur Jalee, respectable individu de Saumur. Enfin, c'était aussi un sacré fouineur, un brin opportuniste. Pas moyen de résister à la tentation de savoir ce qui se passe et ce qui se dit durant la cérémonie d'allégeance. En fait, il s'était décidé sur le tard à ne par rater la fin de la cérémonie.

Tous ces nobles, soit disant qu'ils sentent bon. Si on ne peut plus vérifier soi-même! Et puis, on aimerait aussi gouter de ces saucisses, ce bacon, ce vin moelleux, ces cuisses de canard ou de faisan dégoulinantes. - pensait-il.

Mais non, l'officier du protocole et ses amis barrent fermement la route. Jalee essaye d'invoquer mille raisons. Et pan, dans la tronche, un direct du gauche sur l'officier. L'Ethiopien déstabilise la troupe. C'est la mêlée. Tout sur le marqueur! Placage. Jeté dehors, enfin, juste quelques couloirs plus loin. Rien ne trouble les allégeances, du moins rien d'extérieur.

Les nobles qui vont et viennent sont partagés entre le rire moqueur et l'indifférence. Jalee sourit, fait signe que tout va bien. Hop, il glisse la main sur les plis de ses habits, envolés!

Il n'y a plus de respect pour le grand âge, ici!
Peu m'importe! Faudra que je trouve une autre entrée! Je veux de la saucisse et du fromage, moi! Pi je veux entendre ce qui se dit là-bas!
- marmonna le bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainejalee.forumactif.org/search.forum?search_id=newpos
rosebudy
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1521
Localisation : ou mon coeur s'attache
Fonction : Recteur intérimaire et conseillère
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   28/06/09, 10:25 am

Les allégeants s'allégeaient rapidement ou pas de leur devoir envers la Duchesse, et la cérémonie n'en finissait pas de durer.

Rose toussota pour attirer l'attention de sa sœur, et de Dame Nébisa qu'elle avait sollicité dans le tout début de cette vaste soirée pour être le témoin Héraldique de l'anoblissement de leur frère jean Chrisostme de Beaufort.


  • Jo dit-elle doucement, penses tu que nous puissions demander à Jchris de monter ici sur l'estrade ?


Puis se tournant vers le Maréchal d'armes :

  • Dame Nebisa, avez vous tous les parchemins nécessaires pour l'octroi d'une seigneurie avec Fief sis en la Baronnie de Pouancé ? S'il vous plait, j'aimerai tant qu'on puisse le faire bientôt. Tout a été préparé par votre poursuivant Cheeky il ne manque plus que les signatures il me semble .


Revenir en haut Aller en bas
Joffrey
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 4259
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   28/06/09, 02:22 pm

Jo avait continué à répondre aux Nobles ayant pris la peine de se déplacer.

tout d'abord à MmeLaMarquise.

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Puis à son ami Jeanpolc.

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Quelques missives arrivèrent , que l!on déposa auprés de Dame Nébisa.

Et Jo put continuer.

Elle sourit à Messire Maltese..

et lui répondit:

Nous , Joffrey de Beaufort-Dénéré, Duchesse d'Anjou, vous promettons protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

puis ajouta à voix basse.

Messire , je vous accorderai une entrevue privé selon votre demande. Je vous fait parvenir les clés d'un bureau ou nous pourrons discuter tiut à loisir et tranquillement

Tout à coup un brouhaha se fit entendre au fond de la salle ... près des portes ..Jo releva la tête et dit d'une voix forte et claire..

Laissez entrer .. cette cérémonie est aussi pour le peuple.

Elle n'alla pas plus loin, Rose venait de lui parler .

Jo tourna la t^te et lui répondit.

Et bien , il me semble que oui , ma chère soeur .. mais attendons d'abord la réponse de Dame Nébisa.





L'amour de la liberté est inné en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Alatariel
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 716
Localisation : Saumur
Fonction : Jouer les vieilles biques
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   28/06/09, 08:17 pm

Brouhaha près des portes, la baronne qui s'était presque endormis sur place leva la tête, le regard plus très net. Et la, elle voit un visage noir, qu'elle connait bien, se faire refouler.
L'euphorie laisse place à la froideur. Joffrey intervient... La baronne se lève, la voix glacial


Qu'on laisse entrer l'intendant des terres de Chemillé ! Le sieur Jalee est à mon service et sous ma protection, je ne tolèrerai pas qu'on le traite comme un vulgaire gueux !
Alatariel avance à grand pas vers l'homme au visage foncé.
Jalee, par tous les saints ! faites vous respecter ! Nul garde ne peux vous traiter comme un manants !
Revenir en haut Aller en bas
http://domaineduboisdore.actifforum.com
Jalee

avatar

Masculin Nombre de messages : 464
Localisation : 30 place de la Bourse, Saumur, Anjou
Fonction : Prévot d'Anjou
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   30/06/09, 10:24 am

Jalee se retourna en entendant une voix autoritaire le citer par son nom et sa charge : Jalee, l'Ethiopien, intendant des terres de Chemillé.

Il vit deux "sous-officiers du protocole" se diriger vers lui avec une assurance douteuse.
Ne sachant pas à quoi s'en tenir, il hésitait à repartir encore plus vite, retenter son infiltration par les cuisines.

Il se rendit compte que c'était sa maitresse, la Baronne Alatariel du Bois Doré, qui l'avait cité.
L'Ethiopien repartit en direction de la salle du trône. Petite révérence des "officiers du protocole", bafouillement équivalant à excuses. Sourire satisfait pour l'intendant. On annonce l'Africain.


Citation :
Mes hommages, Madame la duchesse.

Mes respect, Madame la baronne.

Je me présente ici dans un double but. Tout d'abord, madame la baronne, je suis prêt à vous assister si cela est nécessaire. Ensuite, je dois avouer qu'il y a fort longtemps que je n'ai pas connu de tels rassemblement. Les us et coutumes variant d'une terre à l'autre, je prends plaisir à découvrir les habitudes des terres d'Europa. Si vous le souhaiter, je peux vous entretenir un jour prochain des allégeances, telles qu'elles sont prêtées sur mes terres de l'autre coté de la Grande Mer.

Je me tiens à votre disposition, selon vos besoins, Madame.

Jalee se retire rejoindre des personnes de son rang.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainejalee.forumactif.org/search.forum?search_id=newpos
jchris
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3356
Age : 106
Localisation : Craon
Fonction : Un seul être me manque
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   03/07/09, 04:40 pm

Jchris se rapprocha dudit Ethiopien et s'adressa à lui:

Messire, tranquilisez-vous. La Duchesse vous a dit que vous étiez bienvenu et que cette cérémonie était ouverte à tous les Angevins. De plus, parmi les gens qui sont ici ne sont, il y a des gens du commun...
Revenir en haut Aller en bas
Jalee

avatar

Masculin Nombre de messages : 464
Localisation : 30 place de la Bourse, Saumur, Anjou
Fonction : Prévot d'Anjou
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   07/07/09, 09:12 am

Citation :
Bonjour, Messire. Puis-je me présenter?
Je suis Jalee, d'Ethiopie. Mais je réside à Saumur et compte y passer quelque temps.
En effet, je constate que l'entrée est libre.
Mais j'avoue être toujours en train de penser à mes devoirs et je ne souhaite pas importuner autrui sans raison.
Je suis donc heureux d'apprendre que j'ai droit comme tout un chacun de prénétrer en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainejalee.forumactif.org/search.forum?search_id=newpos
jchris
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3356
Age : 106
Localisation : Craon
Fonction : Un seul être me manque
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   11/07/09, 02:49 pm

Et bien sûr que vous en avez le droit!

Jchris invita Messire Jalee à ne pas hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allégeances à la Duchesse Jeoffrey   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allégeances à la Duchesse Jeoffrey
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment transformer une Duchesse en Abbesse
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Un kit pour la duchesse de Noailles-Norfolk
» ~ Duchesse de Limbourg, {Petra} ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Archiduché d'Anjou :: Institutions :: Salle de Réception :: Salle du Trône-
Sauter vers: