L'Archiduché d'Anjou


 
PortailAccueilArméeCFAcommerceConseild'AnjouDiplomatieJusticeUniversitéConnexionS'enregistrerFAQRechercher
Ce forum n'abrite plus que les conseils municipaux de Saumur, et de La Flèche, le reste est désormais sur le forum officiel des RR !

Partagez | 
 

 Allégeances à Fitzounette

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alatariel
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 716
Localisation : Saumur
Fonction : Jouer les vieilles biques
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   09/04/10, 03:26 pm

C'était une faute de gout assurément.. La poire de Sancerre ! Le grand Llyr lui aurait répondu qu'il préférait le coteau du Layon... mais si toute l'Anjou et les proches voisins qui étaient venu séjourner en Anjou pendant les diverses guerres qu'avait subit le Duché, savaient presque obligatoirement qu'on doit aimer la bière de Chez Jacky, le coteau du Layon et pour quelques hérétiques : le chouchen...
Je suis heureuse que cela vous plaise... Soyez présent aux prochaines allégeances, j'ai horreurs de manquer une livraison d'alcool, surtout lorsqu'il vient de la cave d'un Paire de France...

Toutes les caves de tous les paires de France n'étaient pas forcément bien fourni en alcool, mais l'angevine ne pouvait s'en douter... les quelques paires qu'elle avait croisée dans la vie étant tous de fins connaisseurs... Elle se retourne alors, pour prêter allégeance.

Un pas, deux pas, trois pas... non elle n’était pas ivre, mais cela aurait pu. L’Angevine comptait.
5 Penthos ducs d'Anjou...
5 survivants, dont elle, des Grandes Heures des buses angevines. Elle s'avançait lentement encore, prenant alors conscience qu'elle était parmi les "vieux" ceux qui " y étaient"...

Elle met enfin genoux a terre, regarde Fitzounette, un grand sourire vint éclairer son visage à la vu du ventre gros de sa nièce.


- Je ne saurai pas dire depuis combien d'années je répète inlassablement ce serment... Nous Alatariel du Bois doré de Penthièvre, Baronne de Chemillé, Dame de Luché-Pringé... gna gna... Mais que vaut un serment si on le répète tant de fois qu'on en oublie la teneur.

J’ai deux serments à faire aujourd’hui… deux différents que l’on trop tendance à mélanger.

Le premier, c’est au peuple d’Anjou.
En prenant les terres de Chemillé, j’ai choisi de protéger un peuple, et en ce neuvième jour d’Avril, je réaffirme que je protéger les hommes et les femmes d’Anjou, leurs terres et leurs âmes jusqu’à ce que je trépasse.


Le second c’est à ma nièce, la « petite reyne d’Anjou »… c’est peste incomparable, caractérielle, autoritaire, égoïste et généreuse… Penthièvrique somme toute.
A toi, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, ma nièce, je te jure de toujours être présent…


Le cri strident du gamin qui est assis aux pieds de sa nièce arrête nette la baronne, qui enfin remarque le visage crisper de sa nièce. Elle ouvre alors des gros yeux, vois le liquide incolore qui macule la robe ducale.
Fitz ‘ !!! Tu ne peux pas accoucher en taverne, comme moi !?
Après s’être indigner en imaginant sa nièce entrain d’accoucher dans la salle du trône - ce qui est plus classe que d’accoucher ivre en taverne lorsqu’on est la seule sage femme du coin - Alatariel se retourna.
Mais faites chercher un médecin bordel ! C’est quand même pas moi qui vais… A ba si, ça pourrait être elle, elle est sache femme, infirmière de Saint Jean de Jérusalem… et ce serait pas la première…


Revenir en haut Aller en bas
http://domaineduboisdore.actifforum.com
fifounijoli
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2817
Localisation : Saumur
Fonction : aucune
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   09/04/10, 03:54 pm

La rouquine arriva, souriante, en salle du trône espérant ne pas être une fois encore l'une des dernière arrivante, ravit de venir une fois encore prêter serment à sa chère nièce, regardant les personnes présentent et reconnaissant avec plaisir plusieurs visage qu'il lui faisait plaisir de revoir. Sa nièce pourtant confortablement installer sur le trône ne semblait pas au mieux de sa forme, elle s'avança de façon à ne pas être trop loin, les dernières allégeances lui ayant laisser des souvenirs plutôt cocasses
Revenir en haut Aller en bas
jchris
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3356
Age : 106
Localisation : Craon
Fonction : Un seul être me manque
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   11/04/10, 03:13 pm

Alors qu'il allait prêter serment, un jeune homme entra dans la salle du trone et se dirigea droit vers lui, lui tendant une note. Il la parcourut, regarda la duchesse et se dit qu'il ne pouvait pas bacler son allégeance, que celle-ci était importante et solennelle. Il fit signe au jeune homme de sa garde de prendre les devants et le suivit avec discrétion, se promettant de se manifester bientôt, car c'était son devoir
Revenir en haut Aller en bas
Balestan
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 606
Localisation : Saumur
Fonction : Conseiller
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   15/04/10, 08:17 am

Un nouveau pigeon arriva en salle du trône, y déposant une lettre cachetée portant les armoiries de Liré.

Citation :
De nous, Balestan de Belsart, seigneur de Liré,

à vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou élue par et pour le peuple angevin urnes,

Bonjour,

Par la présente, nous vous reconnaissons comme suzeraine, vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou élue par et pour le peuple angevin,
De par ces mots écrits avec sincérité et amitié, nous vous donnons assurance de notre respect (obsequium) et nous confirmons que notre aide (auxilium) ainsi que nos conseils (consilium) vous sont acquis.

Si un conflit venait vous opposer vous Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Jamais nous pourrons enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire.


Ecrit en date du 15 d'avril 1458, à Saumur,

Revenir en haut Aller en bas
jchris
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3356
Age : 106
Localisation : Craon
Fonction : Un seul être me manque
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   16/04/10, 09:18 pm

Suite au départ précipité de Jchris de Beaufort de la salle du trône pour raisons personnelles (lien gargote), Jchris se trouvait dans une vieille ferme devant une table rustique mais fort solide. Il ne pouvait pas être présent mais envoya le courrier par l'entremise d'un domestique d'Andrezé

Citation :
De nous, Jchris de Beaufort, seigneur d'Andrezé et de Senonnes,

A vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou élue par et pour le peuple angevin, reconnue trois fois comme Duchesse légitime et avisée

Vostre Grasce

Par la présente, nous vous reconnaissons comme suzeraine, vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou élue par le peuple angevin, reconnue par vostre conseil.

Que l'écrit vaille engagement et respect de ma promesse faite envers l'Anjou que vous représentez avec continuité, obsequium, auxilium et consilium vous sont acquis.

Si un conflit venait vous opposer, vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrons fait et cause pour vous.

Jamais nous n'enfreindrons la page de ce serment, car aller à son encontre serait faire preuve d'hybris et serait pure folie.


Ecrit en date du 16 d'avril 1458, sur les routes angevines,

Jchris de Beaufort, Seigneur d'Andrezé
Revenir en haut Aller en bas
sarmite

avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Localisation : Poitou
Fonction : Sarmite
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   17/04/10, 12:48 am

Un page aux armes inhabituelles vint présenter un pli au chambellan à remettre à la Ducheese.

Citation :
Respectueuses salutations, Duchesse d'anjou
Mon épouse étant en grande méditation en son couvent de St Gelais, elle ne pourras sans doute pas venir en ce palais.
Par mon écrit je tiens néanmoins à assurer le trône d'Anjou du soutien de notre famille.
Par la présente, nous vous reconnaissons comme suzeraine, vous, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou élue par et pour le peuple angevin,
De par ces mots écrits avec sincérité et amitié, nous vous donnons assurance de notre respect (obsequium) et nous confirmons que notre aide (auxilium) ainsi que nos conseils (consilium) vous sont acquis.

Si un conflit venait vous opposer vous Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Duchesse d’Anjou, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous sans férir comme nous l'avons déjà fait par le passé.

Sarmite, Baron de Chalonnes s Loire
Revenir en haut Aller en bas
rosebudy
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1521
Localisation : ou mon coeur s'attache
Fonction : Recteur intérimaire et conseillère
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   18/04/10, 01:18 pm

rosebudy a écrit:
Rose s'était longuement préparée pour cette nouvelle cérémonie d'allégeance. Elle était dans la salle très tôt sans la soirée, car Loumel la remplaçait au poste de Rectrice depuis qu'elle avait eu de gros souci technique avec ses copistes, et qu'il lui fallait un peu de repos.

C'est donc reposée, en pleine forme, et le sourire aux lèvres qu'elle fit un premier tour de salle qui lui permis de lire les annonces officielles, remarquant avec plaisir que son état civil avait été modifié ainsi qu'elle l'avait fait savoir à Messire de Clérel.
Elle se présentant alors au Témoin Héraldique qui siégeait pour la cérémonie afin de le remercier comme il se doit pour son intervention.


    Bonsoir Messire de Clérel, Je vous sais gré, d'avoir fait le nécessaire, et je me présente donc à vous,

    Rosebudy de Beaufort, Baronne de Pouancé,
    ici pour servir mon duché, et donner l'assurance de ma parfaite loyauté à la duchesse en titre.


Sur une petite révérence, elle recula de deux pas pour laisser passer les hotes les plus importants de cette cérémonie, elle ferait son devoir un peu plus tard.

Estimant que son temps était venu Rose pris son courage à deux mains, les pans de sa longue robe dans les deux autres mains qui lui restaient de libre, et monta au devant de la duchesse.

    Duchesse , votre Grasce,

    puisqu'il est l'heure de s'alléger, voici la mienne d'allégeance, elle est fort légère, car les impôts m'ont tout pris, et mes terres sont en jachère, et mes caves se remplissent de bon vin qui ne se vend pas.
    Aussi, je met à vos pieds des sarments de vignes inutiles que j'ai fait arracher par mes gens,
    Je met à vos pieds des planches de chênes qui ne me sont plus d'aucune utilité, n'ayant plus besoin de tonneaux.
    je mets à vos pieds les cendres de mes derniers livres d'études qui m'ont servi à me réchauffer ces derniers mois d'hiver.
    Je met à vos pieds un peu de terre acre de Pouancé qui n'est plus foulée que par des étrangers.
    Voilà la seule fortune qui me reste et qui vous est gracieusement offerte pour venir en aide Au duché.

    j'en appelle à vous pour que l'Anjou redevienne terre verte et fleurie telle que nos ailleux nous l'ont laissées.

    • Je vous donne l'assurance dès lors que mon respect vous est acquis (obsequium) que mon aide restera indéfectible à l'Anjou (auxilium)
    • et que vous pourrez toujours compter sur mes recherches d'érudites en moult domaines (consilium),
    que je sois foudroyée sur place si mes paroles n'étaient pas sincères et véritables,

    Enfin je remercie Aristote de guider mes pas et mes mots chaque jour
Revenir en haut Aller en bas
finam
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)
avatar

Nombre de messages : 1698
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   19/04/10, 11:26 pm

Citation :


Ab Imo Pectore -Du coeur, de la poitrine-.
Nous, Finam de Montmorency, Vicomte de Gennes,
A vous, Fitzounette de Dénéré-Penthièvre, Duchesse d'Anjou.


    Ne pouvant pour l'heure nous déplacer en les fastes salles d'Angers, nous avons préféré l'épistolaire à l'émissaire tendancieux. Sujet important, l'allégeance.
    En notre qualité de Vicomte affilié au Duché d'Anjou, vous prêtons à vous -avec un tantinet de retard-, Duchesse d'Anjou élue légitimement par le biais des urnes, allégeance en ce jour de Avril.
    Nous renouvelons ainsi notre serment de fidélité, d'aide et de service armé, et de conseil, au régnant d'Anjou.





Nec Pluribus Impar,
Fait le "Penthièvre décharné"-ième jour du mois d'Avril de l'an Mil-quatre-cents-cinquante-huit, à Gennes.

Revenir en haut Aller en bas
fifounijoli
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2817
Localisation : Saumur
Fonction : aucune
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   20/04/10, 07:32 am

Fifou s'avança à son tour devant sa nièce. Genou à terre c'est toujours avec une grande émotion qu'elle prêtait allégeance surtout à sa nièce.

Ma chère Fitzounette, aujourd'hui encore te voilà notre Duchesse, reconnue par le peuple. Moi Lisa Marie de la Croix de Bramafan Penthièvre , je te promet fidélité et conseils, mon épée sera à ton service et ma personne te sera dévouée. Quoiqu'il arrive sache que tu pourras compter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
urbs
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur


Masculin Nombre de messages : 1252
Localisation : Saumur
Fonction : Conseiller
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   20/04/10, 10:23 am

Urbs s'avança ensuite devant le trône et s'agenouilla devant la duchesse, main sur le pommeau de son épée, bras gauche plié vers l'intérieur, yeux au sol.

Nous Urbs de Valorl, Comte de Gravelines, Baron de Serves, Seigneur de le Challonge,
Nous vous prestons hommage pour notre seigneurie de le Challonge, et vous prestons aide et conseil de la plume, de l'épée, et de la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas de Clérel

avatar

Masculin Nombre de messages : 229
Localisation : Bourges
Fonction : rien
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   20/04/10, 04:25 pm

Citation :
Par la grâce d'Aristote,
nous, Shalllimar, humble Baronne de Malicorne et Dame de Faye d'Anjou,

à vous, Fitzounette, duchesse d'Anjou par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous Shalllimar, humble Baronne de Malicorne et Dame de Faye d'Anjou, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du donjon de Tarbes, le 23 Mars de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Huit

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.


Citation :
A vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou, du fait de votre simple grâce mais aussi celle des urnes,

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou et en sommes ravis.

Que nous vous devons désormais obsequium, auxilium et consilium,

Que si un conflit venait vous opposer vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Mon épouse s'étant rendu auprès de sa propre mère en Irlande pour lui présenter notre fille, j'assumerais en son absence les devoir que nous avons envers votre personne et nos terres,

Bien respectueusement et comptant sur vous pour que votre génerositée et eclat rejaillise sur toute l'Anjou

Faict ,

Ce 20 Avril MCDLVIII.

Dragonet de Castelcerf, au nom de son epouse Nayria Grimwald.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas de Clérel

avatar

Masculin Nombre de messages : 229
Localisation : Bourges
Fonction : rien
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   23/04/10, 09:22 pm

Citation :
Par la grasce d'Aristote,
nous, Maltese de Cardona, seigneur de Niafles

à Vous, Fitzounette, duchesse d'Anjou,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons, Vous, Fitzounette, Duchesse d'Anjou par la grasce des urnes, comme suzeraine.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflict venoit à Vous opposer, par devers Vous, nostre tant amé duché d'Anjou, à un tiers, nous jurons que nous prendrions faict et cause pour vous.

Escript de nostre main et y apposons nostre scel.

Maltese de Cardona, seigneur de Niafles,

En le 12 de avril de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Huit,

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Alatariel
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 716
Localisation : Saumur
Fonction : Jouer les vieilles biques
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   24/04/10, 05:17 pm

La baronne était toujours à genoux, la Duchesse comme occupée par quelque chose de plus pressée.
Elle avait comme l'impression que le temps s'était arrêté...

- Fitz' t'es sure que tout va bien ?

[hrp : si pas de réponse avant les prochaines élections ducales, j'estime que les allégeances ont été faites en bonne et due forme... ]


Revenir en haut Aller en bas
http://domaineduboisdore.actifforum.com
Yolanda
Dame/Seigneur
Dame/Seigneur
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Localisation : Saumur
Fonction : Astre Angevin
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   26/04/10, 01:01 pm

[Puts ur hands up in the air, everybody ! A star will born !]

Et les mains tatonnent sur la paroi utérine de la Blonde des bords du Maine, parce qu'à l'intérieur de son ventre rien ne se passe comme il faut, la paroi se resserre pour expulser la petite intruse qui s'insurge encore et encore.

_ Maiiiiis ! Ca fait neuf mois que j'suis là qu'est-ce tu fais ! J'veux rester ! J'veux pas partir ! Non, j'veux pas, j'veux pas !

Et une poussée plus forte que les autres, l'envoie taper la tête la première contre ce qui semble être la sortie, elle gigote, s'emmêle le cordon ombilical autour d'une jambe et essaye de s'insurger de plus belle, peine perdue le museau est collé contre l'intérieur visqueux de Maman. Le commencement de la vie ? Une vraie boucherie, un truc bien dégueulasse.

_ Mère, c'moche ! J'veux pas ! J'm'insurge ! J'ACCUSE !

C'est même pas sans douleur d'être bloquée contre une porte qui veut pas s'ouvrir, la tête la première en plus, et le corps ducal de continuer à la foutre à ladite porte.

_ Bon, faites quéque chose là ! C'pu potib' ! Mèreeeeeeeeeeeeeeeee !


« Mas perqué as trabucat ? Es pas subressabent e aquò servís pas-res ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   26/04/10, 01:36 pm

Regard qui se porte sur sa nièce, elle y voit une grimace, et une main se crispant sur le bas de son ventre.
Elle se lève d'un bond, le système d'alarme vient de se mettre en marche dans son cerveau, des sirènes hurlantes d'un rouge éblouissant la poussent à se faire un passage jusqu'à sa nièce.

Bon pour les allégeances maintenant c'est pas courrier parce que là, c'est plus le moment.
Tout le monde dehors! C'est pour une urgence.
Revenir en haut Aller en bas
lambertine
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Masculin Nombre de messages : 3242
Age : 105
Localisation : Anjou!
Fonction : Baron de Mortiercrolles
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   01/05/10, 09:17 am

Lambertine arriva au moment où la foule évacuait en masse la salle du trône, poussée dehors par Kilia. Mais que se passait-il pour qu'on mette fin à une cérémonie d'allégeance de la sorte? Il demanda à un garde ce qui se passait, craignant le pire. Un attentat? Un incendie? Il lui répondit que la Duchesse allait mettre bas. Et beh, c'était bien le moment! De ce fait, il alla au scriptorium ducal, se saisit d'un parchemin, et écrivit ce message.

Citation :
A toi, Fitzounette de Dénéré-Pentièvre, Duchesse d'Anjou, Duchesse de Chasteau-Gonthier et Dame de la Croixille,

A toi, la Petite Reyne d'Anjou,

Moi, Lambertine Verne, Baron de Mortiercrolles, Ex-une-liste-plus-longue-que-le-bras, te jure aujourd'hui allégeance. Bon, je vais pas te souler avec un langage pompeux, t'as d'autres choses à faire je crois, alors en gros, bonne chance pour l'accouchement. Au fait, j'ai oublié mes sceaux chez moi à Mortiercrolles, je n'ai pas pris mes anneaux à blason. Donc je te dessine le blason à la place. Excuse moi auprès du hérault pour cette entorse au protocole.

Allez, gros poutous ma Reyne!

Lambertine Verne, Baron de Mortiercrolles.

/\ /\ /\
\/ \/ \/
/\ /\ /\
\/ \/ \/
/\ /\ /\
\/ \/ \/

Il roula le parchemin, versa de la cire, et traça le même motif des neuf nacles au couteau en guise de sceau. Puis, il la confia à un garde en lui disant de transmettre la lettre à la Duchesse.


Lambertine Verne, Baron de Mortiercrolles.
Revenir en haut Aller en bas
philipaurus

avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Localisation : Sous un olivier entre Lectoure et Boticella
Fonction : Ne rien faire, tout faire faire et ne rien laisser faire
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   06/05/10, 04:55 pm

Enfin il avait trouvé !!! L'homme entra dans la grande salle, s'arrêtant à la porte, surpris par le faste, les personnes en grande tenue. Son maître l'avait un peu prévenu mais il ne s'attendait pas à cela. Il épousseta sa tenue rouge et bleu aux armes du Lude.

Il ne pouvait pas rebrousser chemin. Il avait promis... Il s'avança à petits pas, ses jambes trembalient. Le maître lui avait dévrit le trône, il vit la comtesse, qui semblait bien pâle, soutenue par des femmes... Sans trop comprendre, il arrive devant elle et s'agenouille, enfin il tombe à genoux et la position lui allait mieux. On ne pouvait pas voir son visage livide.


Madmae, Comtesse... non Duchesse... excusez moi...

Il respira un grand coup, relevant la tête et sortit son texte, appris par coeur au chevet de son maître.
DUCHESSE, Mes hommages, je suis le valet de Philipaurus Mattei de Dénéré. Je suis en retard, mais je me suis perdu plusieurs fois, dans la château, à l'armée... Mon maître aurait déjà du venir vous prêter allégeance mais vous le connaissez; c'est un soldat, un grand soldat. Toutefois, alors qu'il défendait notre bonne ville de Lectoure contre une bande de brigands, les hydres, il s'est fait prendre à parti par un groupe de 6 qui l'ont laissé pour mort sur la place de la ville.

Le valet reprit sa respiration... J>usque là, il savaitt, c'était facile. Maintenant, il fallait qu'il répète les mots que Philipaurus lui avait appris et auxquels il ne comprenait pas grand chose.

Voici donc le message de mon maïtre, que j'ai appris par coeur car il ne peut encore écrire, trop blessé pour cela.

Par la grasce d'Aristote,
nous, Philipaurus Mattei de Dénéré, Duc du Lude, Seigneur de la Pommeraye et Seigneur de Sainct Laurent du Mottay, et aussi Baron de Lavardens

à Vous, Fitzounette, duchesse d'Anjou,
salut.

Par la présente, nous vous reconnaissons, Fitzounette, Duchesse d'Anjou comme suzeraine par la grasce des urnes.

Nous reconnaissons que nous vous devons désormais obsequium, auxilium et consilium,
Que si un conflict venoit à Vous opposer, par devers Vous, nostre tant amé duché d'Anjou, à un tiers, nous jurons que nous prendrions faict et cause pour vous.

En vous priant d'excuser mon absence, mais j'ai encore plusieurs jours d'indisponibilité.

Transmis par mon fidèle valet qui a appris ce texte le 1er du mois du muguet.


Le valet se releva. Que devait il faire maintenant ? il ne se souvenait plus des consignes. Les jambes tremblantes, il se recula, se demandant s'il allait pouvoir trouver les cuisines dans ce grand château, parce que les émotions, ca creuse, et là, il était mort de faim ! Tout le monde semblait s'en aller, il se dit qu'il allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allégeances à Fitzounette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allégeances à Fitzounette
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Archiduché d'Anjou :: Institutions :: Salle de Réception :: Salle du Trône-
Sauter vers: